Electroménager

Les 6 critères pour bien choisir votre PC portable

 

Suivez notre guide pour décrypter la fiche technique des ordinateurs portables.

Voici les clés pour décrypter les fiches techniques des laptops et poser votre choix sans avoir besoin d’être un spécialiste des nouvelles technologies.

C’est décidé : vous investissez dans un nouveau PC portable !

Votre bel enthousiasme retombe rapidement.

Aussi bien en ligne que dans les rayons, les fiches techniques des laptops soumises à votre appétit de consommateur s’apparentent à de vagues hiéroglyphes.

La version courte et la version détaillée de cette analyse des entrailles de la machine génèrent confusion et embarras.

C’est la panique ? Prenez une grande respiration.

Nous allons décrypter point par point les 6 critères à prendre en compte pour choisir votre nouveau compagnon informatique.

 

  1. L’écran

C’est le meilleur moyen de restreindre le choix de départ : sélectionner en priorité la taille d’écran qui conviendra le mieux à vos usages.

Comme pour les téléviseurs, la diagonale des écrans des PC portables est exprimée en pouces : 11 pouces (27,94 centimètres) pour les machines nomades à emmener facilement avec soi en déplacement, 15 pouces (38,1 centimètres) pour le compromis confort/portabilité ou encore 17 pouces (43,18 centimètres) pour un laptop appelé à rester brancher la plupart du temps au même endroit.

La taille aura une incidence sur l’autonomie de l’ensemble et la configuration du clavier.

Pour disposer d’un pavé numérique à la droite des touches AZERTY, il sera par exemple nécessaire d’opter au minimum pour un modèle 15 pouces.

Première source de consommation d’énergie, un écran de petite taille ménagera la batterie au profit de l’autonomie.

 

 

  1. Le processeur

 

Le processeur, c’est le moteur de votre ordinateur.

C’est lui qui va déterminer en priorité la vitesse générale de votre machine, à l’heure de retoucher une photo, monter une vidéo ou juste rédiger un document dans Word.

Deux fabricants se partagent le marché (Intel, AMD).

L’un des deux, Intel, sera omniprésent au point de vous laisser penser que AMD n’existe plus, du moins sur le marché des processeurs mobiles.

Pour la bureautique (Word, Excel), les réseaux sociaux, le surf sur Internet et des tâches simples de retouches photographiques par exemple, un processeur Intel Core i3 sera amplement suffisant.

L’Intel Core i5 et plus encore l’Intel Core i7 augmentent la puissance et le champ des possibles, au prix d’une addition plus salée et d’une batterie plus sollicitée.

Les Atom et les Celeron font baisser drastiquement la note, au détriment de performances modestes.

 

  1. La RAM

 

Jamais nous n’oserions écrire : pour éviter que votre portable rame, investissez dans la RAM.

La RAM, c’est la mémoire temporaire de votre ordinateur, l’équivalent de votre mémoire à court terme qui ne manquera pas d’oublier ce piètre jeu de mots.

Il se peut que la quantité de mémoire vive (RAM) ne soit pas indiquée dans la fiche technique.

Son importance est pourtant cruciale.

Plus vous disposez de RAM, plus le système d’exploitation Windows est à l’aise et fluide, plus vous êtes en mesure de lancer simultanément plusieurs programmes, plus l’ensemble du système dispose d’une réserve mémorielle pour les tâches en cours.

A moins d’avoir un budget serré qui vous oblige à investir dans un tout petit PC portable modeste, un total de 4 gigas de RAM est un minimum syndical.

8 gigas de mémoire vive (RAM) seront précieux au moment de lancer des applications plus gourmandes.

 

  1. Le disque dur

 

Plus il est gros, mieux c’est ?

Il est bon de savoir que l’adage n’a plus cours.

Pourquoi ? Deux familles de disque dur se disputent désormais les faveurs des acheteurs potentiels.

Dans le coin gauche, le bon vieux disque dur mécanique à l’ancienne, dont la capacité de stockage massive et le faible coût sont ternis par la vitesse réduite.

Sur un tel disque d’une capacité de 500 GB (gigas) ou 1 TB (1 téra = 1000 gigas), vous disposez d’un espace digne de ce nom pour archiver des centaines de photos, de chansons, de vidéos…

Dans le coin droit, les disques de technologies SSD bénéficient d’une vitesse sans nul autre pareil.

Avec un tel allié, Windows démarre en une dizaine de secondes !

Revers de la médaille, le SSD est plus coûteux et livré dans des capacités de stockage inférieures.

 

 

  1. La carte graphique

Ce volet concerne surtout les adeptes des jeux vidéo.

Par défaut, la puce graphique (Intel HD Graphics 4400 dans notre exemple) associée structurellement au processeur sera suffisamment puissante pour la retouche photo légère à modérée, la montage vidéo léger et les jeux d’ancienne génération.

Si vous optez pour un processeur Intel Core i3, i5 ou i7, la puce graphique associée tiendra la route, sans bousculer les barrières de la puissance.

Les amateurs de jeux casseront leur tirelire pour une carte graphique dédiée à leur passion directement intégrée à la machine, comme une Nvidia GeForce GTX 970M.

 

 

  1. Les à-côtés

 

S’inquiéter de la version de Windows présente sur la référence convoitée n’est pas vraiment d’actualité.

Au pire, vous hériterez d’un PC portable sous Windows 8.1 nécessairement admissible à la mise à niveau gratuite vers Windows 10.

Comme le Wi-Fi sera toujours de mise, les à-côtés concernent notamment la connectique : le nombre de ports USB pour connecter vos périphériques additionnels, la présence ou non d’un lecteur de carte mémoire pour extraire les images prises avec votre appareil photo numérique, la présence ou non d’une webcam, etc.